Weekend in Las Vegas

Mars 2010

Pour la petite histoire

Las Vegas est une ville des États-Unis située au milieu du désert de Mojave (le plus sec des quatre déserts nord-américains), dans le comté de Clark, dans l’État du Nevada. Les Mormons fondèrent la ville en 1855, qui devint au début du XXe siècle une bourgade agricole. Rapidement en 1857 les mormons abandonnent le site et l’armée américaine investit la place en construisant le fort Baker en 1864. Grâce aux sources d’eau, Las Vegas devient une étape sur la route entre Los Angeles et Albuquerque. Une voie de chemin de fer y passe.

Grâce aux lois libérales en matière de jeux de l’État du Nevada, la ville a acquis une renommée mondiale pour ses casinos et ses revues. En raison de l’énorme capacité hôtelière de la ville (actuellement plus de 120 000 chambres d’hôtel, ce qui en fait la première ville hôtelière du monde), c’est aussi un endroit de choix pour l’organisation de grands congrès. Las Vegas est aussi le temple du shopping, en particulier avec ses grands centres commerciaux (le Fashion Show Mall, par exemple, situé sur le Strip).

Las Vegas reçoit +- 37 millions de visiteurs par an.

Deux événements contribuent au développement de la ville au début des années 1930 : l’aménagement du barrage Hoover, situé à une cinquantaine de kilomètres au sud et la légalisation des jeux d’argent en 1931. Las Vegas fut également colonisée par des peuples dits libres de cow boys et de cheyennes

La prostitution se développe et la ville devient mondialement connue lorsque des investisseurs construisent des hôtels-casinos dans le centre-ville et sur le Strip. Le Flamingo est l’un des premiers en 1946 suivi par le Desert Inn (1950), le Binion’s (1951), le Sahara(1952), l’Hacienda (1956) ou le Tropicana (1957) ; le Mirage devient en 1989 le premier vrai complexe hôtelier à Las Vegas. Dans les années 1960-1970, le tourisme de masse augmente et contribue à la croissance économique de la ville. Cette dernière devient un centre de conventions dans les années 1980-1990.

Derrière ces investisseurs se cachent parfois des personnalités du crime organisé de la côte Est telles que Bugsy Siegel ou Meyer Lansky. Ainsi, dans les années 1940 à 1970, la Mafia s’est retrouvée à la tête de millions de dollars, issus soit des caisses de retraites, soit de ses trafics. Millions de dollars qu’il fallait blanchir ou faire fructifier, et si possible les deux en même temps. L’option casino a été très vite retenue : tout se fait en liquide et dans des proportions telles que la comptabilité est affaire de « souplesse ».

Toutefois, tant en matière artistique qu’hôtelière, cette époque mafieuse est reconnue comme plus « raffinée » que dans la période 1970-1990. Les hôtels à dimension humaine alliaient le chic et le luxe à un service irréprochable et les plus grandes stars du moment se produisaient à Las Vegas.

L’exemple le plus connu en est d’ailleurs le fameux Rat Pack : Frank Sinatra et sa « bande de rats » (Dean Martin, Sammy Davis Jr, Peter Lawford, beau-frère de John F. Kennedy, et parfois Joey Bishop ou Shirley MacLaine) improvisaient tous les soirs sur la scène de la Copa Room de l’hôtel Sands détruit depuis. À la même période s’y produisait régulièrement le duo comique Bennett & Hudson. Même le King, Elvis Presley s’y produisait plusieurs fois par an.

Voici en photos un weekend de 4 jours passé à Las Vegas avec Julie et ses parents pour son 40ième anniversaire.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s